• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Elecronique à bord - Page 3

Index de l'article
Elecronique à bord
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

Traceur de cartes avec un récepteur GPS incorporé et base de données cartographique

Tout d'abord, je vous dois une explication concernant le vocable "Traceur de cartes" .  Tout le monde appelle ça GPS ! Cela me gène, car l'acronyme GPS est aujourd'hui mis à toutes les sauces, il est donc nécessaire de préciser  de quoi on parle ! Alors, souhaitant préciser l'objet, il me semble que l'expression dérouleur de cartes décrit bien les fonctionnalités attendues d'un tel appareil ! Furieux En effet, dans le domaine de la cartographie embarquée, les prestations attendues par un plaisancier  me semblent simples : 

  1. C'est savoir où il est en termps réel
  2. Dispoer des informations utiles pour ajuster sa route jusqu'à sa destination

Pour compléter, il nous faut un moyen de localisation fiable et précis et une base données cartographique. Le dispositif de localisation utilisant la constellation de satellites Américaine reste le plus fiable et le plus précis aujourd'hui. Concernant lla base de données cartographique, il faut bien avouer que la qualité atteinte et les fonctionnalités offertes par les cartographes principaux, Navionics, C-Map, Maptech ou Garmin, se valent. Donc pas de moyen de descriminer une offre par rapport à une autre.

Les autres prestations proposées dans les traceurs de cartes, c'est à dire, programmation d'une route, affichage des marées, contrôle du pilote automatique, etc. ne sont pas essentielles, de mon point de vue, dans un usage d'un appareil complexe dont la maitrise n'est assurée que si on l'utilise quotidiennement.

Ceci étant dit, cela reste le gros morceau…Non seulement c’est l’équipement le plus cher, mais celui qui pose le plus de questions. Mon intention n’est pas de vous imposer mon choix mais de vous aider à choisir. Je ne veux pas vous décourager ou encourager l'indécision, mais, en la matière, il faut garder à l’esprit que votre choix sera obsolète assez rapidement vu la quantité de nouveaux produits alléchants que nous proposent chaque année les fabricants.Triste.

Abordons le sujet du récepteur satellitaire appelé GPS. A moins de possédr un bateau en aluminium, je vous recommande le choix d'un traceur avec récepteur intégré. Incontournable aujourd'hui, il doit être basé sur des circuits intégrés de type SIRF III. C'est le moyen de vous assurer une bonne sensiblité même à l'intérieur de la cabine. Une anedocte en passant, je suis allé cet hiver vérifier la position du méridien de Grenwich, celui qui régit le monde. Eh bien, en plaçant un récepteur GPS au dessus de la ligne tracée par ces sacrés Anglais comme étant le méridien de Grenwich avec une ligne en bronze et un rayon laser, on constate un décalage !!! Après une petite enquête auprès du personnel Anglais se trouvant sur les lieux, il s'avère que le vrai méridien de Grenwich est bien décalé d'une centaine de mètres !!!

vig_greenwich

Après le récepteur GPS, essayons d’identifier les paramètres du bon choix,  je vous en propose 4 :

  1. Taille de l'écran
  2. Lisibilité au soleil
  3. Interface homme machine
  4. Consommation


Connexion

pour obtenir des identifiants envoyez moi un mail

Horloge de marée

Visites quotidiennes

You are here Documentation nautique Electronique à bord